Risques psychosociaux en parler pour s’en sortir

Stress - Burn-out - Harcèlement

Les risques psychosociaux :

stress, harcèlement, Burn-out, tout le monde peut en être victime au travail et en souffrir. Parfois il suffit de prendre du recul, un week-end, des vacances et tout rentre dans l’ordre. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas et vous plongez.

Alors commence une spirale infernale : vous avez l’impression de ne plus faire correctement votre travail, parce qu’on ne vous laisse plus le temps de le faire correctement, mais vous êtes consciencieux alors vous rallongez vos journées de travail, mais toujours avec cette impression de ne pas aller jusqu’au bout des choses comme vous aviez l’habitude de le faire.

Vous perdez le sommeil dans le tourbillon de vos réflexions : suis-je devenu trop âgé(e) pour le job ? Je ne comprends plus ces nouvelles méthodes de management, pourquoi faut-il toujours plus de reporting ? Qu’attend-t-on de moi exactement ?
Alors vous vous épuisez, vous vous repliez sur vous-même, en plus on vous fait croire que les autres y arrivent et que vous êtes le (la) seul(e) à poser des problèmes.

Vous vous refermez sur vous-même.

A ce niveau, il n’est pas trop tard, mais il faut en parler.
Et c’est peut-être le plus difficile parce que vous avez peur d’être jugé.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

  • Vous vous sentez plus nerveux, angoissé, agressif, irritable.
  • Vous vous sentez moins concentré, efficace, performant, enjoué, heureux.
  • Côté santé : maux de tête, douleurs musculaires, mal au dos, essoufflement, insomnies, etc.
  • Vous avez envie de : café, tabac, alcool, somnifères, antidépresseurs, drogue?

Tout cela vous parle ?
Vous vous sentez concerné par ces quelques lignes ?

Il faut en parler.
Oui mais à qui ?

Ils sont à votre écoute.

collegues de travail
séminaire - TSE

Les collègues :

  • Ils sont peut-être dans la même situation que vous mais n’osent pas en parler.
  • Ils auront un regard extérieur et différent du vôtre, ils pourront donner leur avis.
  • Ils pourront peut-être vous soutenir pour faire face à une situation passagère.

L’encadrement :

  • Ce sont vos premiers interlocuteurs dans la ligne hiérarchique.
  • Modifier le poste si possible.
  • Changer de poste.
  • Vous orienter vers la médecine du travail.

L’employeur :

L’employeur est tenu à une obligation de sécurité à l’égard de ses salariés. Il doit prendre les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité et protéger leur santé physique et mentale.

Les représentants du personnel :

Ils ont une compétence légale en matière de sécurité au travail. Ils peuvent :

  •  Vous écouter en toute confidentialité
  • Alerter la médecine du travail ou l’employeur avec votre accord.
  • Mener une enquête sur les conditions de travail.
  • Faire des propositions d’amélioration ou rechercher des solutions.

Le service de santé au travail, il peut :

  •  Vous écouter et évaluer votre état de santé dans le respect du secret professionnel.
  • Se prononcer sur votre aptitude au poste de travail.
  • Vous aider à faire valoir vos droits auprès de la CPAM.

Le médecin traitant : Il est votre référent en matière de soin.

  •  Il assure la prise en charge médicale et son suivi
  • Il peut vous orienter vers un spécialiste (psychothérapeute, cardiologue, etc.
  • Il peut vous orienter vers l’assistante sociale.
  • Il peut vous aider à faire valoir vos droits auprès de la CPAM.

L’inspection du travail

Elle est chargée de veiller au respect du droit du travail et des règles applicables en matière de santé et de sécurité, elle peut :

  • Vous écouter en toute confidentialité
  • Vous informer sur vos droits
  • Intervenir dans l’entreprise si elle l’estime nécessaire.
  • Qualifier juridiquement les faits et décider des suites à donner.

Les organisations syndicales : Elles ont un rôle de conseil et d’aide.

L’avocat :

  •  Il peut vous conseiller et vous aider à constituer votre dossier en vue d’une action judiciaire pénale et/ou civile.
  • Il peut faire valoir vos droits et vous représenter en justice.

Services de police ou de gendarmerie :

Ils sont là pour :

  •  Enregistrer vos plaintes ou mains courantes en cas d’agression.
  • Faire une enquête.
Medecin du travail

Quelles peuvent être les causes ?

 

  • Changements permanents dans l’entreprise : Sous prétexte qu’il faut sans cesse se remettre en question, évoluer ou gagner des parts de marchés, les entreprises modifient fréquemment leur organisation, elles changent les procédures, les interlocuteurs, les experts internes ou externes. Quand il ne s’agit pas de plans sociaux, de délocalisation ou de fusions.
  • Vous avez trop de travail : Il vous manque du temps pour atteindre vos objectifs, l’écart entre le travail prescrit et le travail réel augmente. Le travail empiète sur votre vie privée.
  • Vos efforts ne sont pas reconnus : Pas de remerciement, pas de prime ou d’augmentation. Votre hiérarchie ne vous écoute plus, voire elle vous ignore.
  • Vous avez le sentiment de faire un travail inutile : votre travail n’a plus de sens à vos yeux. 
  • Vous n’avez pas de marge de manœuvre : Les procédures sont rigides, vous n’avez pas d’autonomie, vous subissez des injonctions contradictoires, vous n’avez plus d’aide de votre hiérarchie.
  • Votre travail est éprouvant sur le plan émotionnel : Clients agressifs, situations difficiles, personnes en détresse dans votre entourage professionnel.
  • Vos rapports avec vos collègues et/ou la hiérarchie sont difficiles : Conflits, rivalité, mise en concurrence entre salariés, solutions inéquitables.