DÉFINITION DU MANAGER SEPT 2020

l'équipe -TSE/ septembre 22, 2020/ Nos rendez-vous

 

L’ensemble de l’équipe de TSE vous souhaite une excellente reprise en espérant que vous avez passé de merveilleuses vacances (en France). Eh oui vous avez peut-être exploré, grâce avec votre nouveau vélo électrique les petites routes creusoises, vous avez découvert qu’au fin fond de la France, comme certains le disent avec une légère pointe de mépris, il y a l’eau courante et l’électricité et oui il y a aussi du réseau, même si vous avez dit le contraire à votre patron. (cf. la loi sur la déconnection). Ou, canicule oblige, vous êtes allés bronzer sur la plage de Malo-les-bains, ces grandes plages du Nord où la distance sanitaire est très largement dépassée. Peut-être avez-vous préféré la montagne pour découvrir ces merveilleux endroits où habituellement vous descendez les pentes à ski. Dommage, pas de neige, pas de tire-fesse, il ne faut compter que sur ses mollets. Bref vous avez découvert notre beau pays et vous avez découvert qu’il y avait une vie en dehors des grandes villes, oui il y a de la vie dans les campagnes.

Et puis ce fut le dur retour à la réalité, au quotidien, au travail. Mais peut-être comme tous les ans, avez-vous eu envie de prendre un nouveau départ, de tourner la page, de partir sur de bonnes bases ?

C’est très bien, alors pour les chefs de services, cadres, agents de maîtrise et tous les salariés d’ailleurs, voici un petit rappel du métier de « chef ».

Quelle que soit votre position dans la hiérarchie, quel que soit le nombre de collaborateurs, leurs statuts, leur âge, leur sexe ou leur situation géographique (n’oublions pas qu’avec l’arrivée massive du télétravail, les collaborateurs ne sont plus forcément sur le même lieu que vous). Quel que soit également votre secteur d’activité, il existe des fondamentaux pour le métier de manager qu’il est obligatoire de connaitre.

Le manager est avant tout un chef d’orchestre. Cette image est très importante car si vous regardez un chef d’orchestre, il dirige des hommes et des femmes, tous très compétents dans leur domaine, on n’attend pas moins des musiciens. On pourrait même dire qu’au philarmonique de Berlin, toutes et tous sont de véritables experts dans la connaissance de leurs instruments, et que le chef, lui-même, n’est pas capable de jouer de chaque instrument avec la même virtuosité que les musiciens qu’il dirige, il n’en est pas moins le chef….

le manager quel rôle

Ainsi, par analogie, le chef d’équipe ou le manager dirige une équipe composée d’experts dans leur domaine dont il n’aurait peut-être pas lui-même le niveau d’expertise. Mais attention cela ne veut pas dire qu’il est complètement ignorant du métier, il doit avoir un minimum de formation sur le quotidien de ses collaborateurs. Nous en reparlerons quand nous aborderons le travail prescrit et le travail réel.

Manager, c’est admettre que vos collaborateurs savent, peut-être beaucoup plus de choses que vous dans leur domaine. Manager, c’est faire preuve de beaucoup d’humilité, ce qui ne veut pas dire développer un complexe d’infériorité et se mettre en retrait. Cela veut dire que vos collaborateurs connaissent parfaitement leur métier et c’est pour cette raison qu’ils sont dans votre équipe et que vous, vous connaissez parfaitement le vôtre, c’est-à-dire, diriger une équipe.

En anglais, le manager est celui qui « manage », qui dirige, en français on appelle cela un directeur. Mais le mot manager vient de l’italien « maneggiare » qui veut dire contrôler, manier, avoir en main, manus en latin.

Si vous avez déjà pris vos fonctions, vous avez compris que le manager a un travail et un nombre tâches extrêmement varié. Et comme il est sans cesse sollicité par sa hiérarchie, ses clients, et ses collaborateurs, son travail est fragmenté.

Les actes fondamentaux du manager :

Voici des actions que tout manager doit connaître et appliquer au quotidien.

  • Le manager doit décider : il décide de la stratégie de son service ou de l’entreprise en fonction de sa position hiérarchique. Il doit décider des objectifs et du rôle de chacun dans le groupe. Le manager n’est pas obligé de décider seul, mais la décision finale lui appartient et il en est responsable.

  • Le manager doit communiquer : son rôle est capital au niveau de l’information, mais il doit avoir un rôle de diffusion et en même temps un rôle de filtre. 

    Il doit faire remonter les informations qu’il récolte de ses collaborateurs, des collègues, des clients ou même des concurrents. De même il fait redescendre les informations à ses collaborateurs, mais le manager n’est pas une simple boîte aux lettres et là, commence son rôle de filtre, il doit trier les informations à donner ou à garder, c’est là véritablement sa valeur ajoutée.

  • Le manager doit déléguer : pour les jeunes managers, c’est peut-être la partie la plus difficile à faire, par ce que cela implique de faire confiance au collaborateur à qui on donne la délégation et qu’il faut également admettre que pour exécuter une tâche, un collaborateur ne prendra peut-être pas le même chemin que vous, vous avez emprunté. Mais l’essentiel est que la tâche soit faite, bien faite, et dans des temps acceptables pour tout le monde. Il ne faut pas oublier que la délégation rend les collaborateurs plus autonomes et qu’elle vous libère du temps pour faire autre chose.

  • Le manager doit organiser : répartir les tâches de chacun dans l’équipe en fonction de ses compétences et de son expérience. Affecter les ressources, humaines ou matérielles pour la réalisation de tel ou tel chantier ou projet.

  • Le manager doit prévoir : il doit anticiper et planifier. C’est-à-dire que si on considère le service ou l’entreprise comme un navire, il est à la fois à la barre et parfois dans la vigie pour voir les éventuels écueils.

  • Le manager doit contrôler : c’est peut-être même le rôle le plus important de sa mission. Et ce n’est pas du tout contradictoire avec son pouvoir de délégation ou sa mission de rendre ses collaborateurs plus autonomes, plus indépendants ; au contraire le fait de contrôler lui permettra de mieux connaitre ses collaborateurs, de garder un œil sur le travail de terrain. N’oublions pas que le travail rendu sera de son entière responsabilité.

  • Le manager doit gérer : le budget, le bilan, les chiffres certes mais également les collaborateurs et les conflits éventuels entre eux ou avec un autre service.

Voilà, la liste, non exhaustive, des tâches du manager.

 

Pascal DESBOUCHE
Co-Président de TSE

Share this Post